Iván Argote, Sciences Po Paris

Commanditaires Sogelym Dixence, Wilmotte & Associés, Moreau-Kusunoki
Lieu Paris, France
Date 2019-2022

Sciences Po a choisi l’équipe composée de Sogelym Dixence, Wilmotte & Associés, Moreau-Kusunoki pour mener la rénovation et l’aménagement de son campus parisien.

D’envergure internationale, à la pointe des innovations éducatives, ce projet valorise un double patrimoine: l’Artillerie, riche de Commanditaire Lieu Année 300 ans d’histoire, et Sciences Po, qui a fêté ses 150 ans à la rentrée 2021-2022. À son ouverture, prévue en 2022, le nouveau site du 1, Saint Thomas accueillera des étudiants, des chercheurs, des enseignants, mais aussi des sculptures. 

Il s’agit d’œuvres de l’artiste Iván Argote, qu’un jury organisé par Manifesto a choisi en septembre 2020 pour inviter la création contemporaine dans cet écrin patrimonial.

Avec un groupe d’étudiants, il a démarré la création d’une série d'œuvres, parfois bancs, parfois sculptures, toujours porteuses de symboles et de messages...

Manifesto supervise le projet au sein du groupement. Sur la base d’un cahier des charges émis par Sciences Po, Manifesto a proposé une liste d’artistes. Deux d’entre eux ont été présélectionnés en janvier 2020, par un jury composé de Frédéric Mion, alors directeur de Sciences Po, Laurence Bertrand-Dorléac, enseignante et membre du Prix Sciences Po pour l’art contemporain, Clara-Lou Sinard, étudiante et présidente du Bureau des arts, Christophe Condamin, directeur général de Sogelym-Dixence, et Jean-Michel Wilmotte, architecte. 

Le jury a retenu le projet d’Iván Argote et Manifesto a assuré la production de cette commande pérenne, soit 4 bancs et une grande arche de béton installés au cours de l’été 2021 dans les cours de l'îlot. 

Manifesto a mis en place des ateliers d’écriture avec l’artiste et des étudiants de Sciences Po Paris, afin de réaliser des inscriptions sur les sculptures installées dans l’enceinte de l’école. 

Artiste colombien issu d’une famille engagée dans le syndicalisme et la politique, Iván Argote s’est formé à l’Université nationale de Colombie puis aux Beaux-Arts de Paris. Il déploie sa création via différents médias : vidéo, performance, informatique, sculpture et peinture. Il multiplie les interventions dans la rue, les transports en commun, les musées et autres lieux publics. Par son travail, Ivan Argote propose des questionnements autour du vivre ensemble et de la présence du pouvoir et de l’histoire dans nos vies quotidiennes. Avec une certaine joie de vivre et beaucoup d’humour, il cherche à critiquer notre passivité, dans un esprit de non-résignation et de rébellion.

Autres projets